Site icon Epthinktank

Respirer, mais pas le diesel!

copyright SXC.hu

Les émanations des moteurs diesel sont cancérigènes, a confirmé l’Organisation Mondiale de la Santé.

Respirer les émanations des moteurs diesel provoque des cancers du poumon. L’OMC vient de classer les échappements de diesel dans la catégorie des produits certainement cancérigènes pour l’être humain.

Les experts du Centre international de recherche sur le cancer, une des agences de l’Organisation mondiale de la santé soupçonnaient déjà depuis des années les dangers du diesel. Cette fois, c’est irréfutable : ils font un lien clair entre les émanations des moteurs diesel et les cancers du poumon, notamment.

Cancérigène

Christopher Portier , directeur du CIRC, explique : “La conclusion primordiale c’est que l’exposition aux échappements du diesel est cancérigène pour l’homme dans le groupe 1, le plus haut niveau. Sont aussi associés aux échappements de diesel, les cancers de la vessie, mais c’est un lien plus faible”. Pour rappel: avant les émissions des moteurs diesel étaient classées parmi les cancérogènes probables pour l’homme (groupe 2A)

Le diesel est réputé meilleur pour le climat que le moteur à essence. Jusqu’à présent il a toujours été favorisé…fiscalement par exemple. Mais le diesel émet en revanche des particules fines qui sont dangereuses pour la santé… Le diesel émet par ailleurs un gaz, le dioxyde d’azote (NO2), responsable de maladies respiratoires et cardio-vasculaires.

Et l’essence?

Dans le même temps, le groupe de travail a conclu que les gaz d’échappement de moteurs à essence étaient eux “peut-être cancérigènes pour les humains “. En dessous donc des risques liés au diesel. 

Plus d’infos:

Questions et réponses: gaz d’échappement des moteurs Diesel et des moteurs à essence, et certains nitro-arènes (en Anglais)

CO2 Emissions from Fuel Combustion 2011 / OECD

Library navigator: Transport and health issues / Geert Plas, 2012 (internal link)

Statistiques sur le parc automobile en Europe (proportion de voitures diesel) (p. 86) (ACEA)

Exit mobile version