you're reading...
Economic and Social Policies, PUBLICATIONS, Structural and Cohesion Policies

“Erika” : condamnation “totale!” de Total

©Ria Tan under Creative Commons license

La Cour de cassation française a confirmé, 25 septembre, toutes les condamnations prononcées dans l’affaire du naufrage de l’Erika, il y a près de treize ans. La chambre criminelle de la Cour a confirmé la compétence de la Cour d’appel de Paris pour juger ce cas. Elle va même plus loin en estimant que Total est civilement responsable de la catastrophe.

La Cour y a donc rajouté la responsabilité civile, dont Total, en tant qu’“affréteur véritable” de l’Erika, avait été exonéré par la cour d’appel de Paris du fait d’une convention internationale. Il faudra ainsi au groupe “réparer les conséquences du dommage solidairement avec ses coprévenus”.

Rappel historique

Le navire, vieux de 25 ans, appartenait à un armateur italien et avait été affrété par Total ; il avait souillé 400 kilomètres de côtes, de la pointe du Finistère à la Charente-Maritime. La décision est lourde mais surtout symbolique, Total s’étant déjà acquitté des sommes dues.

La cour d’appel de Paris avait déjà confirmé, le 30 mars 2010, les condamnations pénales pour pollution du groupe Total, de la société de classification Rina, de l’armateur Giuseppe Savarese et du gestionnaire Antonio Pollara. Les parties civiles (l’Etat, une série de collectivités territoriales, des communes aux conseils régionaux, et des associations de protection de l’environnement) avaient obtenu 200,6 millions d’euros de dommages et intérêts, dont environ 13 millions au titre de leur “préjudice écologique”.

Une cascade de mesures européennes

Le naufrage de l’Erika en 1999 a provoqué un changement de mentalité vers une meilleure protection des côtes européennes. Trois paquets sur la sécurité maritime ont suivis ce désastre et une agence spécialisée dans la sécurité maritime a été instituée.

Décision aussi…historique

La décision de la Cour de cassation marquera le droit maritime, en ce qu’il a été reconnu que toute personne qui intervient de façon fautive dans le cadre d’un naufrage polluant est susceptible de voir se responsabilité pénale et civile engagée. La décision devrait notamment intéresser au plus haut point l’Espagne qui jugera bientôt l’affaire du Prestige. Le gouvernement français va tirer « les leçons » de cette affaire et « inscrire dans le code civil » cette jurisprudence, a indiqué la ministre de l’Ecologie, Delphine Batho.

Plus d’info:

EP library briefing: victims of environmental crime

Communiqué relatif à l’arrêt n° 3439 du 25 septembre 2012 (10-82.938) de la Chambre criminelle

Marées noires et politique : gestion et contestations de la pollution du Prestige en France et en Espagne par Itçaina, Xabier et Weisbein (Paris: Harmattan, 2011; disponible dans la bibliothèque du PE) 

Environmental Impairment Liability after the Erika and Prestige Accidents by Peter wetterstein

Tanker Safety and Coastal Environment: Prestige, Erika, and what else? by Thomas Höfer

Overview of EU maritime Safety Legislation

Protection of the marine environment

Règlement (CE) n° 1406/2002 du Parlement européen et du Conseil du 27 juin 2002 instituant une Agence européenne pour la sécurité maritime

About Geert Plas

Polyvalent information specialist at the European Parliament Library

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Download the EPRS App

EPRS App on Google Play
EPRS App on App Store
What Europe Does For You
EU Legislation in Progress
Topical Digests
EPRS Podcasts

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 3,202 other followers

Disclaimer and Copyright statement

The content of all documents (and articles) contained in this blog is the sole responsibility of the author and any opinions expressed therein do not necessarily represent the official position of the European Parliament. It is addressed to the Members and staff of the EP for their parliamentary work. Reproduction and translation for non-commercial purposes are authorised, provided the source is acknowledged and the European Parliament is given prior notice and sent a copy.

For a comprehensive description of our cookie and data protection policies, please visit Terms and Conditions page.

Copyright © European Union, 2014-2019. All rights reserved.

%d bloggers like this: