you're reading...
Economic and Social Policies, PUBLICATIONS, Structural and Cohesion Policies

Vers une utilisation intelligente et durable de l’eau dans l’agriculture européenne

L’agriculture est une grande consommatrice d’eau: plus d’un tiers de la consommation d’eau en Europe est lié à l’agriculture. Les agriculteurs sont conscients qu’il est important de trouver de nouvelles pratiques face aux défis  du changement climatique et  d’utiliser et réutiliser l’eau efficacement et durablement. L’introduction de nouvelles technologies liées à l’eau devrait les aider à  faire face aux défis économiques, environnementaux et sociaux.

Le Comité économique et social européen a organisé une audition publique à ce sujet le 8 avril 2013.

La quantité d’eau et son utilisation

Dans son intervention, Wouter Vanneuville (de l’Agence européenne pour l’environnement) a noté que la gestion de l’eau devrait s’intégrer dans des politiques autres que la politique environnementale (par exemple, transports, industrie, agriculture, énergie). Il a souligné que l’infrastructure verte (destinée notamment à stopper la perte de biodiversité en Europe) et les mesures naturelles de rétention d’eau devraient être renforcées.

Vers une meilleure intégration des politiques européennes de l’eau et de l’agriculture dans la nouvelle Politique agricole commune

Watering plants

© Ulrich Müller / Fotolia

Claire McCamphill (de la Direction générale de l’Environnement de la Commission européenne (CE)) a parlé de la stratégie Blueprint,plan d’action pour la sauvegarde des ressources en eau de l’Europe. Selon elle, le contexte de la réforme de la Politique agricole commune (PAC) offre une bonne opportunité pour l’inclusion des mesures de base de la Directive-cadre sur l’eau dans laconditionnalité et la conception de programmes de développement rural pour aborder les questions sur l’eau.

Martin Scheele (de la Direction générale de l’Agriculture et du développement rural de la CE), a présenté l’intégration des exigences environnementales dans la nouvelle PAC: l’écologisation des paiements directs, la conditionnalité, les priorités stratégiques pour la Politique de développement rural, et les mesures agro-environnementales.

Accroître la productivité de l’eau

Adriano Battilani (du Canale Emiliano Romagnolo) a abordé le thème de l’amélioration de la productivité de l’eau. Il a focalisé sa présentation sur trois aspects: l’innovation technologique en irrigation, la réutilisation de l’eau qui pourrait contribuer jusqu’à 10-15% de l’approvisionnement en irrigation et la responsabilité du commerce des produits agricoles et des consommateurs (la préférence pour des fruits et des légumes de calibrage grand et “esthétiques” oblige les agriculteurs à utiliser plus d’eau et de nutriments pour les produire).

David Velarde Trigueros (représentant la région de Murcie) a présenté le plan d’irrigation intégrée de sa région, dont les bénéficiaires sont les comunidades de regantes (les communautés d’irrigants). Cette région est située sur le bassin du fleuve Segura, le seul avec un déficit hydrique structurel de l’Espagne.

Promouvoir une gestion durable des terres et l’infrastructure verte

Thomas Strassburger (de la Direction générale de l’Environnement de la CE) a abordé la problématique de l’imperméabilisation des sols et  a mentionné ses effets sur les terres agricoles: elle accroît le risque d’inondation, aggrave la sécheresse, rend les terres moins fertiles et menace la biodiversité. Il a fait référence aux lignes directrices de la Commission contre l’imperméabilisation des sols qui devraient améliorer la gestion des terres.

Sergey Moroz (du WWF – European Policy Office) a souligné que la sauvegarde d’écosystèmes sains est au cœur des solutions. La réponse de l’UE doit faire face à quelques obstacles, tels que  le manque de volonté politique et de coordination entre les politiques (agriculture, énergie, transports), les barrières règlementaires et le manque de financement.

Tarification de l’eau et incitations économiques

Almut Bonhage (de la Fédération européenne des associations nationales de l’eau et des services d’eaux usées (EUREAU)) a évoqué le sujet de la tarification de l’eau agricole. Selon cet intervenant, le “Principe pollueur-payeur” a rencontré des difficultés d’application dans l’agriculture (identification du pollueur, pollution diffuse, la preuve de la cause). Elle a mis l’accent sur la prévention de la pollution. Elle propose d’inclure dans la reforme de la PAC les Blueing measures qui visent à la protection des ressources d’eau.

Leave a Reply

Download the EPRS App

EPRS App on Google Play
EPRS App on App Store
What Europe Does For You
EU Legislation in Progress
Topical Digests
EPRS Podcasts

Follow Blog via Email

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 3,544 other subscribers

Disclaimer and Copyright statement

The content of all documents (and articles) contained in this blog is the sole responsibility of the author and any opinions expressed therein do not necessarily represent the official position of the European Parliament. It is addressed to the Members and staff of the EP for their parliamentary work. Reproduction and translation for non-commercial purposes are authorised, provided the source is acknowledged and the European Parliament is given prior notice and sent a copy.

For a comprehensive description of our cookie and data protection policies, please visit Terms and Conditions page.

Copyright © European Union, 2014-2019. All rights reserved.

%d bloggers like this: