you're reading...
International Relations, PUBLICATIONS

Le soutien de l’UE aux pays en développement [What is Europe doing for its citizens?]

Written by Marta Latek,

The New European Consensus on Development

© Franz Pfluegl / fotolia

Dans un monde secoué par des guerres, des désastres naturels de plus en plus fréquents et des crises migratoires sans précédent, l’Europe tente de garder le cap de sa politique de développement sur la lutte contre la pauvreté. Même si le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté continue de diminuer, les progrès restent inégaux et les écarts sociaux se creusent: en 2015, 1 % de la population mondiale a accumulé plus de richesses que les 99 % restants. Dans ce contexte difficile, l’Union européenne continue d’œuvrer pour un monde équitable afin d’améliorer la vie des plus démunis et de contribuer à créer un environnement géopolitique sûr pour l’Europe.

Un partenaire généreux et constant

Depuis des décennies, l’Union européenne (UE) et ses États membres constituent ensemble le premier donateur d’aide au développement. En 2015, la Commission européenne a distribué plus de €10 milliards d’aide, à quoi s’ajoutent €58 milliards versés par les États membres: soit un total de €68 milliards, en hausse de 15 % par rapport à 2014. La plus grande partie de cette somme est destinée aux pays les moins avancés et à faible revenu. En plus de l’aide à long terme, l’UE réagit aux situations d’urgence en fournissant des fonds pour la nourriture, un abri et les premiers soins aux personnes affectées par les conflits et les catastrophes naturelles: en 2015, l’UE a porté secours à 134 millions de personnes dans plus de 80 pays.

Une coopération centrée sur les valeurs communes

À la différence des pays émergents, dont la coopération au développement se structure souvent autour d’un intérêt partagé, celle de l’UE a la particularité d’être fondée sur la solidarité et des valeurs communes. À l’objectif principal d’éradication de la pauvreté, s’ajoutent la défense des droits de l’homme et de la démocratie, la promotion de l’égalité entre les sexes, ainsi que la préservation de l’environnent et la lutte contre le changement climatique. Les chiffres confirment cette orientation: en 2015, 87 000 défenseurs des droits de l’homme ont été soutenus par l’UE; 5 millions de femmes et enfants ont bénéficié de programmes alimentaires; plus de 18 millions d’enfants ont pu aller à l’école; et presque 4 millions d’hectares de terre ont été protégés, pour ne citer que quelques-uns des résultats de l’action européenne.

Une action judicieuse et multiple

L’action extérieure en faveur des pays en développement va au-delà d’une aide classique. L’UE favorise l’investissement privé, notamment par des mécanismes financiers combinant dons et prêts. Le soutien à la lutte contre l’évasion fiscale permet d’accroître la mobilisation des ressources domestiques des pays partenaires. La politique commerciale comprend aussi des initiatives spécifiques pour le développement, notamment l’aide pour le commerce ou les mesures contre l’exploitation illégale des minéraux alimentant les conflits. Le but à long terme est de rendre les pays partenaires aptes à développer leur propre potentiel et moins dépendants de l’aide extérieure.

Le Parlement européen s’est fait l’avocat de la cohérence des politiques pour le développement (CPD) – ce terme désigne les efforts des institutions européennes et des États membres afin de s’assurer que les autres politiques de l’UE, par exemple la politique commerciale, ne soient pas nuisibles aux pays partenaires mais, au contraire, contribuent à leur développement. Le Parlement a aussi demandé à plusieurs reprises à la Commission européenne et aux États membres d’améliorer l’efficacité de l’aide en renforçant leur coordination et en se répartissant plus clairement leurs missions. Alors que les négociations sur le consensus européen pour le développement sont engagées, le Parlement veille à ce que la réduction de la pauvreté demeure l’objectif clef de la politique de développement, en plus d’intégrer les objectifs de développement durable des Nations Unies.


L’EPRS a préparé cette note pour les journées Portes ouvertes du Parlement européen de mai 2017.

Discussion

2 thoughts on “Le soutien de l’UE aux pays en développement [What is Europe doing for its citizens?]

  1. Thanks

    Like

    Posted by ankomahrockson | July 31, 2017, 09:09

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pingback: Le soutien de l’UE aux pays en développement [What is Europe doing for its citizens?] | Vatcompany.net - July 31, 2017

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

High Level Conferences
EU Legislation in Progress
Topical Digests
EPRS Podcasts

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 2,365 other followers

RSS Link to Members’ Research Service

Disclaimer and Copyright statement

The content of all documents (and articles) contained in this blog is the sole responsibility of the author and any opinions expressed therein do not necessarily represent the official position of the European Parliament. It is addressed to the Members and staff of the EP for their parliamentary work. Reproduction and translation for non-commercial purposes are authorised, provided the source is acknowledged and the European Parliament is given prior notice and sent a copy. Copyright © European Union, 2014. All rights reserved

%d bloggers like this: