you're reading...
Economic and Social Policies, PUBLICATIONS

Services bancaires de base: accès et mobilité

6 language versions available in PDF format
Grundlegende Bankdienstleistungen Zugang und Mobilität
Servicios bancarios de base: acceso y movilidad
Services bancaires de base: accès et mobilité
Servizi bancari di base: accesso e mobilità
Podstawowe usługi bankowe: dostęp i mobilność
Basic bank services: access and mobility

Disposer d’un compte de paiement est essentiel pour les consommateurs de l’Union européenne (UE), du fait de la généralisation des paiements scripturaux.

Compte de paiement

Services bancaires de base: accès et mobilité

© NAN / Fotolia

L’accès à un compte de paiement permet d’effectuer des opérations financières quotidiennes (paiements de factures et perception de revenus). L’information relative au coût d’un compte (transparence et comparabilité des frais) et au coût du changement d’établissement (mobilité) sont opaques, rendant difficile la comparaison des frais bancaires pour les consommateurs. Par ailleurs, les citoyens souhaitant ouvrir un compte dans un autre EM rencontrent des difficultés et il est estimé que 58 millions de consommateurs n’ont pas accès à un compte.

L’acte pour le marché unique II prévoit, pour favoriser la croissance et renforcer la confiance des consommateurs, d’assurer l’accès aux comptes de paiement pour tous les consommateurs. Pour les entreprises, de nouveaux clients, via des comptes de paiement, peuvent générer d’autres prestations et ainsi leur apporter de nouvelles liquidités. Il y a trois aspects relatifs aux comptes de paiement, dont les effets sont liés entre eux, la transparence, les mesures facilitant le changement de compte et l’accès, indépendamment de la résidence, de la nationalité et de la situation financière personnelle des consommateurs.

Action au niveau de l’UE

Des dispositions ont été mises en place sur ces trois aspects, mais l’autoréglementation et la recommandation de la Commission sur l’accès à un compte bancaire de base (2011) n’ont pas apporté de progrès suffisants. Comme cela est ressorti des consultations menées par la Commission en 2012, et aussi exprimé notamment par le Parlement européen dans plusieurs résolutions, la nécessité d’une réglementation européenne a alors été constatée, sur la base de l’évaluation des options disponibles.

La proposition de directive (mai 2013) vise à rendre exécutoire des dispositions harmonisées tout en tenant compte des spécificités nationales sur le marché des comptes de paiement. Elle fixe des règles sur les trois aspects précités. En matière de comparabilité des frais, elle prévoit la définition des services les plus utilisés et l’usage d’une terminologie normalisée (avec l’ABE), l’information sur les frais, un relevé mensuel des frais facturés, la clarté des offres groupées, ainsi que la mise en place par les EM de sites web comparateurs indépendants. Elle comprend aussi des règles relatives au changement de compte afin que des difficultés ne dissuadent pas les consommateurs, notamment le transfert des ordres de paiements et transferts (sur la base de ceux réalisés au cours des 13 mois précédant le changement). Enfin, elle définit un droit d’accès à un compte de paiement assorti de prestations de base dans chaque EM qui doit veiller à l’existence d’au moins un prestataire en offrant.

Accueil par les parties intéressées

Des consultations menées par la Commission, il est ressorti qu’une action législative était souhaitée. La proposition a été favorablement accueillie par les consommateurs et la société civile (par ex. EUFFI), tandis que des interrogations sur la faisabilité pratique de certaines mesures ont été exprimées par des opérateurs économiques (par ex. European network of credit unions, EBF).

Parlement européen

Le rapport (Jürgen Klute, GUE, DE) adopté par la commission des affaires économiques et monétaire en novembre 2013 propose des amendements visant, notamment, à renforcer l’information et son caractère gratuit pour les consommateurs, en vue d’entamer les discussions avec le Conseil pour l’adoption conjointe de la proposition de directive.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Download the EPRS App

EPRS App on Google Play
EPRS App on App Store
What Europe Does For You
EU Legislation in Progress
Topical Digests
EPRS Podcasts

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 3,319 other followers

Disclaimer and Copyright statement

The content of all documents (and articles) contained in this blog is the sole responsibility of the author and any opinions expressed therein do not necessarily represent the official position of the European Parliament. It is addressed to the Members and staff of the EP for their parliamentary work. Reproduction and translation for non-commercial purposes are authorised, provided the source is acknowledged and the European Parliament is given prior notice and sent a copy.

For a comprehensive description of our cookie and data protection policies, please visit Terms and Conditions page.

Copyright © European Union, 2014-2019. All rights reserved.

%d bloggers like this: