you're reading...
International Relations, PUBLICATIONS

The EU and Africa [What Think Tanks are thinking]

Written by Marcin Grajewski,

Illustration of an European Union long shadow flag with a map of the african continent

© jpgon / Fotolia

The European Union (EU) and the African Union (AU) will hold their fifth summit on 29-30 November 2017 in Abidjan, Ivory Coast, with the aim of strengthening political and economic relations between the two continents. The focus of the meeting is on investing in youth, which is a priority for Africa, where 60% of the population is under the age of 25. Other key topics include security, governance and democracy, human rights, migration and mobility, as well as investment and trade, skills development and job-creation.

Relations between Africa and the European Union are governed by partially overlapping policy frameworks. The most important ones are the EU-ACP Cotonou Agreement from 2000 and the Joint Africa-EU Strategy  (JAES) agreed in 2007. Relations with Northern African countries are governed by the Euro-Mediterranean Partnership (EUROMED) launched in 2008 and the European Neighborhood Policy (ENP).

This note offers links to a series of recent studies from major international think tanks and research institutes on EU-African relations and other issues related to the continent and its countries. More reports on the Middle East and North Africa (MENA) can be found in a previous edition of ‘What Think Tanks are Thinking’ published in October 2017.

EU-Africa relations

Can the Africa-EU Partnership be revived?
Istituto Affari Internazionali, November 2017

EU’s financial instruments for access to energy: Support in remote and poor areas in Africa
European Centre for Development Policy Management, November 2017

A message to African and European leaders: ‘More of the same is not good enough’
European Centre for Development Policy Management, November 2017

Western Sahara: Why the EU should take a more active role
Istituto per gli Studi di Politica Internazionale, November 2017

Wishful thinking underpins the EU’s new Africa plan
Friends of Europe, October 2017

Time to reset African Union-European Union relations
International Crisis Group, October 2017

The end and the beginning: the EU, Africa and the need for a new migration regime
Martens Centre for European Studies, October 2017

ACP-EU relations beyond 2020: Engaging the future or perpetuating the past?
European Centre for Development Policy Management, September 2017

The new EU Global Strategy and what it means for Morocco
OCP Policy Center, September 2016

Macron’s Africa “problem”: Will a Marshall Plan for Africa make a real difference?
Istituto Affari Internazionali, August 2017

Towards EU-MENA shared prosperity
Bruegel, August 2017

Post-Cotonou: The modernisation of the ACP partnership
Fondation Robert Schuman, July 2017

Europe’s African border: Why Brussels views events in the Sahel as vital to EU security
Carnegie Middle East Center, July 2017

Electrifying Africa: How to make Europe’s contribution count
Bruegel, June 2017

Afrique-France: Une relation nouvelle?
Institut des relations internationales et stratégiques, June 2017

The impact of Economic Partnership Agreements on the development of African value chains: Case studies of the Kenyan dairy value chain and Namibian fisheries and horticulture value chains
European Centre for Development Policy Management, June 2017

Time to move towards an interest-driven Africa-EU political partnership
European Centre for Development Policy Management, June 2017

Compact with Africa: Fostering private long-term investment in Africa
Deutsches Institut für Entwicklungspolitik, May 2017

The makings of an African century: Where African and European ambitions meet
European Political Strategy Centre, May 2017

Towards a recalibration of EU-North Africa relations
Brookings Institution, May 2017

EU-Africa relations: Strategies for a renewed partnership
Friends of Europe, May 2017

Central and Eastern Europe and Sub-Saharan Africa: Prospects for sustained re-engagement
Chatham House, May 2017

Did the European Union light a beacon of hope in North Africa? Assessing the effectiveness of EU democracy promotion in Tunisia
College of Europe, May 2017

Bordering on crisis: Europe, Africa, and a new approach to crisis management
European Council on Foreign Relations, April 2017

The EU’s construction of the Mediterranean (2003-2017)
Istituto Affari Internazionali, April 2017

The EU’s framing of the Mediterranean (1990-2002): Building a Euro-Mediterranean partnership
Istituto Affari Internazionali, April 2017

Assessing the legal and political implications of the post-Cotonou negotiations for the Economic Partnership Agreements
German Development Institute, April 2017

EU Cultural Diplomacy in the MENA region: A qualitative mapping of initiatives promoting regional cooperation
Institute for European Studies, April 2017

The EU, the US and the international strategic dimension of Sub-Saharan Africa: peace, security and development in the Horn of Africa
Istituto Affari Internazionali, March 2017

Matching means to priorities: Challenges for EU-Africa relations in 2017
European Centre for Development Policy Management, January 2017

The EU’s migration policy in Africa: Five ways forward
European Council on Foreign Relations, December 2016

Sub-Saharan Africa

South Africa’s economic engagement in Sub-Saharan Africa: Drivers, constraints and future prospects
Chatham House, November 2017

Kenya election fallout makes institutional challenges impossible to ignore
Chatham House, November 2017

What went wrong with Kenya’s elections?
Council on Foreign Relations, November 2017

The river Congo: Africa’s sleeping giant
Stiftung Wissenschaft und Politik, November 2017

The Mugabe story and power in global health governance
Clingendael, November 2017

Stratégie américaine au Sahel: Vers un tournant décisif?
Institut Thomas More, November 2017

What is the Sah-G5 force and why should the U.S. support it?
Rand Corporation, November 2017

The Trump administration and Africa so far
Council on Foreign Relations, November 2017

African futures: Horizon 2025
European Union Institute for Security Studies, October 2017

Angola’s Africa policy
Egmont, October 2017

Out of Africa: Why people migrate
Istituto per gli Studi di Politica Internazionale, October 2017

Eye of the storm: Ethiopia amid Middle Eastern conflict
Clingendael, October 2017

Reflecting on the security and development nexus in Africa
Friends of Europe, October 2017

Monitoring de la stabilité régionale dans le bassin sahélien et en Afrique de l’ouest: Juillet à septembre 2017
Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la Sécurité, October 2017

The role of international institutions in fostering sub-Saharan Africa’s electrification
Centre on Global Energy Policy, Bruegel, September 2017

Fading democracies in Africa
Foundation for European Progressive Studies, September 2017

Prêts pour l’Afrique d’aujourd’hui?
Institut Montaigne, September 2017

The security-migration-development nexus in the Sahel: A reality check
Istituto Affari Internazionali, September 2017

Double-edged sword: Vigilantes in African counter-insurgencies
International Crisis Group, September 2017

Herders against farmers: Nigeria’s expanding deadly conflict
International Crisis Group, September 2017

Size matters: Developing businesses of scale in sub-Saharan Africa
Chatham House, September 2017

Inspiring women: Experimental evidence on sharing entrepreneurial skills in Uganda
Trinity College Dublin, September 2017

Regional markets, politics and value chains: The case of West African cement
European Centre for Development Policy Management, September 2017

African Union: What are the possible options for strategic autonomy?
OCP Policy Center, August 2017

Ominous alliances: On the correlation between weak statehood, international cocaine trading and Islamist terrorism in West Africa
Konrad Adenauer Stiftung, August 2017

Young continent, old rulers: What does the future hold for democracy in Africa?
Konrad Adenauer Stiftung, August 2017

Zimbabwe: A roadmap for economic transformation
Overseas Development Institute, August 2017

Burundi blues: The road to violence & back
European Union Institute for Security Studies, June 2017

Gulf of Guinea: Pirates and other tales
European Union Institute for Security Studies, June 2017

Jihadism in Mali and the Sahel: Evolving dynamics and patterns
European Union Institute for Security Studies, June 2017

The politics of security sector reform in the Sahel
Clingendael, May 2-017

Why Africa matters to US national security
Atlantic Council, May 2017

Africa–G20 and proposals for Marshall plans
Stiftung Wissenschaft und Politik, April 2017

Africa growing? Past, present and future
European Union Institute for Security Studies, April 2017

Unrest in Ethiopia: Plus ça change?
European Union Institute for Security Studies, April 2017

Conflict management under the African Peace and Security Architecture (APSA)
European Centre for Development Policy Management, April 2017

Burundi: The army in crisis
International Crisis Group, April 2017

Organised crime and fragile states: African variations
European Union Institute for Security Studies, March 2017

A new climate trilateralism? Opportunities for cooperation between the EU, China and African countries on addressing climate change?
Deutsches Institut für Entwicklungspolitik, March 2017

Boko Haram au Tchad: Au-delà de la réponse sécuritaire
International Crisis Group, March 2017

Ghana’s elections: Regional implications and lessons from electoral peace structures and processes
Barcelona Centre for International Affairs, February 2017

Food price shocks and government expenditure composition: Evidence from African countries
Centre d’Etudes et de Recherches sur le Développement International, February 2017

South Africa’s missed chance at the African Union
Foundation for European Progressive Studies, February 2017

Niger and Boko Haram: Beyond counter-insurgency
International Crisis Group, February 2017

Rising powers and the provision of transnational public goods: Conceptual considerations and features of South Africa as a case study
Deutsches Institut für Entwicklungspolitik, January 2017


Read this briefing on ‘The EU and Africa‘ on the Think Tank pages of the European Parliament.

Discussion

One thought on “The EU and Africa [What Think Tanks are thinking]

  1. Le but est aussi d’essayer de revoir les relations inter État africain et les conflits gelés comme celui du Sahara occidental. Et il est vrai, l’union européenne peut contribuer énormément dans ce chapitre qui envenime les pays pour et contre l’indépendance des sahraouis. Et il est vrai l’union européenne est à la même distance diplomatique avec Rabat et avec Alger. Car d’un point de vue historique qui date ,juste de 1975, l’Algérie est pour l’indépendance et soutient militairement les sahraouis et son bras armé le Polisario qui est soutenu aussi par d’autres pays certes…et le centre des réfugiés de Tindouf est très mal suivi par l’autorité algérienne et aussi mal géré par l’union européenne ,certes c’est dans les 200 millions d’euros la contribution européenne dans cette région , depuis le début du conflit mais cette contribution n’est pas accompagnée par une diplomatie européenne dans son ensemble ou des États européens séparément tels la France et l’Espagne. L’argent de l’union européenne est celle du contribuable européen qui est donc gaspillée! L’Espagne comme La France a une position plus dans la protection de ses intérêts et la soumission de Rabat aux souhaits français ,tels les 22accords que le premier ministre français s’est déplacé ,dernièrement,pour les signer. Donc la France n’ a pas un intérêt politique mais plutôt économique car aussi la situation interne de la France est tellement explosive et donc un retour vers un nouveau modèle de colonisation est, par excellence, le leitmotiv de la politique étrangère de la France et en particulier dans le Sahara occidental et d’une façon générale dans toute l’Afrique avec sa francophonie et d’autres substance issue du colonialisme d’antan. Donc, la France est parmi les pays chauds ,au sein de l’union européenne, pour resserrer les liens d’un autre genre ,avec l’union africaine. Cette dernière est aussi disloquée, car par manque de démocratie et les régimes en place dans les 53 pays africains sont en majorité absolue, des dictatures et dont les citoyens africains sont devenus des cobayes et dont les essais psychologiques se multiplient et s’accentuent puisque l’Afrique est depuis son indépendance est une psychiatrie ou une prison à ciel ouvert ; les spycamèras chez les pauvres citoyens : les dissidents politiques et les intellectuels et les journalistes d’investigations…leur État est censé les protéger de tout intrus, les régimes dictatoriaux en place sont vides de l’intérieur et utilisent aussi ces intrus pour affaiblir encore plus des citoyens déjà pauvres et misérables . Aucune clémence , ni de la part de l’union européenne ni de la part des pouvoirs en place dictatoriaux. Pour certains observateurs de la science politique fiction, ils observent que ces citoyens africains sont condamnés par des lancements du nucléaire afin que l’Afrique soit à la portée simple de tous les occidentaux. La Chine depuis 1949 est devenue un pôle , l’Inde aussi, la Russie aussi…car ces pays sont gérés par leurs hommes et non des exécutants des pays occidentaux. L’union africaine sait pertinemment cette réalité mais aucun africain ne peut se révolter contre cet état de fait . Les statistiques en Afrique ne sont plus remis à jour ,depuis belle lurette ,le chômage est devenue une donne de la non donne de l’État;tellement la question du chômage est devenue un problème dans ses paramètres se trouve chez l’union européenne qui ne cherche de l’Afrique que son propre enrichissement pour faire face aux chômeurs européens et pour exemple ,pour ne pas supprimer les visas et de s ‘entretenir avec les pays africains en tant que peuple et non d’encourager les pouvoirs en place dictatoriaux et pour anecdote ,avant 1986, les chômeurs et les s.d.f.(sans domicile fixe) d’origine africaine pourraient encore rentrer chez eux ,aujourd’hui de peur d’être retenus (par refus de visas) ils ne veulent plus rentrer chez-eux. À qui donc profite se crime ,de haute trahison ? À l’Europe évidement, qui s’en sert comme carte de chantage contre les pouvoirs dictatoriaux en place . Il n’existe pas de relation diplomatique , sur n’importe quel sujet des deux continents,sans que ce point d’achoppement de visa ne soit évoqué !!! car , il s’agit d’une preuve pour les européens que ces africains souffrent et peuvent donc augmenter l’exploitation de l’Afrique en toute tranquillité ,dit autrement, le colonialisme est toujours d’activité sous d’autres formes . Psychologiquement parlant, les européens sont des psychopathes. Le printemps arabe court toujours dans le sens ,ou la gouvernance africaine est mise à mal,si on peut supposer ce printemps existe aussi sous d’autres formes dans toute l’Afrique , où la démocratie prend le pas sur la dictature ,ce qui est une mission presque impossible du moment que l’union européenne se contente d’un statut quo et se trouve dans son colonialisme d’antan : les africains sont toujours des esclaves !! l’union européenne dans tous ses accords avec l’union africaine ou avec les pays africains pris séparément demande et exige la chose et son contraire de telle sorte les africains ne sauront pas se dénouer c’est l’adage ”le beurre et l’argent du beurre” . il est donc impensable que les européens avec ce train d’avance par rapport aux africains ne savent pas que le chemin le plus court est une ligne droite et donc de savoir rendre à César ce qui est à César et de ne pas encourager les dictatures en place en faisant des alliances au niveau sociétal avec le peuple africain ou appuyer tout coup d’État militaire qui restaure la démocratie,car toute condamnation des occidentaux sert à faire exploser ces pays africains et des guerres civiles serait le quotidien,en sus d’une immigration sauvage vers l’Europe comme ce qui se passe avec les rifains marocains pour fuir … ,comme en Syrie, Irak,…et dont le bout du tunnel devient illusion vers une démocratie , certes les choses ne sont plus comme avant en Irak,…mais la tentation d’un retour vers un système totalitaire est l’espoir que formule de plus en plus de citoyen afin de retrouver une pseudo tranquillité car , les pays européens qui s’ingèrent,entre autres , n’en veulent pas de démocratie ,de même ,pour ainsi dire, dans toute l’Afrique . L’Afrique aux africains s’ils ont une volonté de rendre leurs frères libres en s’abstenant de toute corruption au détriment d’un peuple démuni qui manque de tout et comme paradoxe il dispose de toute une richesse africaine convoitée par l’union européenne . Pour être libre, il ne suffit pas de dire non, mais d’être en mesure de présenter et dans l’espace et dans le temps son non et dans les infrastructures et …dans les salaires fonctions d’un niveau de vie que les africains ne soient pas affamé car les dictateurs en place vendent au rabais les productions agricoles , la pêche, les sources naturelles et j’en passe !!! pour être libre , il faut rétablir le pont entre les deux continents,qui veut dire un traitement à égal et donc de supprimer toute sorte de visa pour les simples citoyens du moment que les entreprises européennes peuvent embaucher les africains chez eux avec le salaire européen du moment que le SMIC pourrait être réévalué et d’abord instauré, par les africains eux mêmes;un pouvoir d’achat raisonnable décourage toute immigration économique vers l’Europe …mais pour tout cela , il faut rétablir une société démocratique ,éduquer les citoyens , leur donner un savoir faire,…et donc à l’union européenne de tirer la sonnette d’alarme et pour tous les dirigeants africains mais pour eux aussi de changer leur comportement diplomatique politique avec ce continent africain , la tâche est rude mais il n’y a pas d’autres voies ,car cela aurait été fait depuis l’indépendance sans les politiques de l’époque ,des psychopathes qui avait cette vision destructrice et pour les africains mais aussi pour les européens, sous prétexte d’un ”realpolitik” qui n’est pas valable avec les africains sous cette forme dictatoriale ,car le ”realpolitik ” suppose le respect mutuel et un traitement égal et non d’un maître à un esclave ,car le colonialisme faisait tout des africains et croire continuer ainsi ,ce qui est un non sens:les accords de Schengen prouve cette illusion et ce complexe d’infériorité des européens vis-à-vis des africains riche du soleil,des richesses naturelles,…les européens sont conscients mais ils essayent de détourner l’attention des africains par un appui ,sans limite, des dictateurs africains . Il n’est jamais tard pour se repentir. Sinon , il faut attendre une troisième guerre mondiale tout nucléaire et, être en mesure de rétablir une démocratie…

    Like

    Posted by Rachid ELAÏDI | November 18, 2017, 12:08

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Download the EPRS App

EPRS App on Google Play
EPRS App on App Store
What Europe Does For You
EU Legislation in Progress
Topical Digests
EPRS Podcasts

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 2,816 other followers

Disclaimer and Copyright statement

The content of all documents (and articles) contained in this blog is the sole responsibility of the author and any opinions expressed therein do not necessarily represent the official position of the European Parliament. It is addressed to the Members and staff of the EP for their parliamentary work. Reproduction and translation for non-commercial purposes are authorised, provided the source is acknowledged and the European Parliament is given prior notice and sent a copy.

For a comprehensive description of our cookie and data protection policies, please visit Terms and Conditions page.

Copyright © European Union, 2014-2018. All rights reserved.

%d bloggers like this: